Test clinique rémunéré

Article mis en ligne le

 


Retour articles Retour à la liste des articles sur les essais cliniques

Test clinique rémunéré

Les tests ou essais cliniques ne sont pas à proprement parlé rémunérés, ils sont en réalité indemnisés.

 

La différence réside dans le fait que le volontaire n'est pas salarié avec l'établissement qui réalise l'étude et n'est donc pas soumis à une rémunération. Dans ce sens, il n'y a pas de prélèvement directe ou indirecte : pas de cotisation patronale ni salariale et la somme reçue pour la participation à un essai clinique n'est pas soumise à l'impôt sur le revenu.

 

L'indemnisation pour un test clinique est limitée à 4 500 € par an afin d'éviter que les personnes ne vivent pas uniquement en réalisant des études cliniques et ainsi risquer leurs vies en testant trop de médicaments par an.

 

Chaque participant à un essai clinique est inscrit dans une base commune à l'ensemble des laboratoires Français qui réalisent des études sur des produits pharmaceutiques afin d'éviter les dérives et contrôler que les volontaires ne participent pas à plusieurs essais en même temps. Cela permet également d'avoir un suivi sur les traitements pris et ainsi avoir un historique sur chaque personne en cas de problème ultérieur. Cela ne s'applique pas pour les essais de produits cosmétiques ou les compléments alimentaires.

 

Consulter notre dossier complet pour comprendre comment fonctionne un essai clinique, les différentes phases, la surveillance, les conséquences, etc.


Retour articles Retour à la liste des articles sur les essais cliniques