Top sondages rémunérés :  1. Toluna   2. Greenpanthera   3. Quot’&vous   4. Mysurvey   Toutes les études   Inscription   Connexion

CHU CIC, les hôpitaux pour les essais cliniques

Article mis en ligne le 21-10-2018


Retour articles Revenir à la page précédente

CHU CIC, les hôpitaux pour les essais cliniques

Les établissements de santé sont des structures qui assurent le diagnostic, la surveillance et le traitement des personnes malades, blessés et des femmes enceinte.

 

Au nombre de 789 début 2013, les centres hospitaliers totalisent 153 000 lits d’hospitalisation complète sur les 258 000 du secteur public.

 

Les établissements publics de santé sont des personnes morales de droit public dotées d’une autonomie administrative (ils sont gérés par un conseil de surveillance) et financière (ils ont un budget propre). Le personnel qu’ils emploient appartient à la fonction publique hospitalière. On distingue plusieurs catégories.

 

Les centres hospitaliers régionaux (CHR), situés dans les grandes métropoles régionales, sont caractérisés par leur haute spécialisation. Figurant sur une liste établie par décret, les CHR assurent les soins courants à la population proche, d’une part, et se positionnent en structures de soins de second degré vis-à-vis des autres établissements de la région, d’autre part. Ils ont par ailleurs, pour la grande majorité d’entre eux, une vocation d’enseignement et de recherche et sont associés par convention à une université comportant une ou plusieurs unités de formation et de recherche (UFR) médicales, pharmaceutiques ou odontologiques, formant un centre hospitalier régional universitaire (CHRU). Ce sont ces types de centre hospitalier qui réalise des essais cliniques.

 

Implanté dans un Centre Hospitalier Universitaire (CHU), le Centre d'Investigation Clinique (CIC) possède une structure qui comprend des lits d'hospitalisation, du matériel technique d'investigation avec des personnels soignants spécialement formés et qualifiés aux bonnes pratiques de recherche clinique. Ces structures garantissent donc la sécurité des personnes qui se prêtent à la recherche et la qualité de la recherche.

De 1992 à 2009, 54 modules de CIC ont été mis en place.

Le CIC  a obtenu les autorisations ministérielles de recherche biomédicale "sans bénéfice individuel direct" et représente un outil mis à la disposition de la communauté hospitalo-universitaire. Les chercheurs cliniciens peuvent réaliser dans le strict respect des contraintes actuelles médico-légales et avec l'aide de l'environnement technique et humain du CIC, des projets qui seraient difficiles ou impossibles à mettre en œuvre dans un environnement dédié habituellement aux soins cliniques.

Les CIC sont ouverts aux investigateurs et promoteurs d’origines diverses (institutionnelle ou industrielle) pour y réaliser des recherches portant sur l’homme sain ou malade, dans des domaines aussi divers que la physiologie, la physiopathologie, la génétique, la recherche thérapeutique, l’innovation technologique, l’épidémiologie...

L’objectif principal des CIC est de favoriser la production de données scientifiques et médicales nouvelles dans des conditions optimales de qualité et de sécurité. Grâce à leur expertise scientifique, méthodologique et technique, ils facilitent ainsi le transfert de ces nouvelles connaissances vers les malades.

Les centres d'investigation clinique sont gouvernés par une double tutelle, la Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins (DHOS) du ministère de la Santé et des Sports et l'Inserm.


Retour articles Revenir à la page précédente

 


    Soyez le premier à deposer un commentaire

Laisser un commentaire :

 Recevoir un email dès qu'un nouveau message est déposé sur ce forum